Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
I comme

périple justice (3) Personae non grata

24 Décembre 2013 , Rédigé par T.B. Publié dans #Poèmes, #Périple Justice

 

 

I

Je suis le pain et le miel, la clef de voûte, l'architecture de la charpente et la semelle de tes chaussures ;
je suis la vie, le vin et la gueule de bois, la tête qui brûle, le désir qui rôde, l'envie inassouvie et qui sait, insatiable ?
je suis le manque à gagner, l'histoire drôle qui manque son effet, la crise de nerfs et le bras qui écarte les antidépresseurs ;
je suis le silex sur la pyrite et l'étincelle qui cherche son foyer de brindilles, le résistant qui se cherche une lutte et la mèche qui arrive à son terme ;
je suis la pelote de laine qui joue avec le chat, je suis la honte et le rire, celui qui secoue, je suis le paradis et parfois l'enfer ; je suis celui qu'on n'attendait pas, qu'on a oublié d'attendre.

 

 

II

Vous avez voulu arracher le Masque de la Mort
Vous avez pris la violence symbolique et les atours de la guerre
Vous avez des bombes dans les yeux et l'atome facile
Vous avez la pelle du fossoyeur et aucune pitié
Vous avez la rhétorique des commerçants et aucune excuse
Vous avez le ton autoritaire et l'air arrogant
Vous avez à tort et par la raison l'usage de la faux et la danse macabre
Vous avez des billets dans les veines et le sang en piètre estime

Vous n'aurez jamais la poésie

 

 

III

Nous serons des cahiers ouverts où resplendissent des astres de poésie
nous sommes le nœud du problème

Nous aurons la clef des chants
nous avons des métaphores à revendre offrir

Nous aurons l'enthousiasme en sourires et le courage en poignées de mains
nous sommes la pointe de la plume

Nous serons la pente, la pierre et l'accident de parcours
nous sommes la jeunesse comme vous ne l'aviez plus vue depuis cinquante ans

Nous serons le sel, la larme et le piment
nous avons les cordes vocales bien accrochées

Nous serons combattifs jusqu'à la mort - la vôtre
nous aspirons à aimer

Nous prolongerons les succès, nous dépasserons les chevaux au galop !
Nous aurons l'audace de parler !
Nous serons des cahiers ensoleillés d'astres de poésie !

 

 

IV

Si vos bras se munissent de faux, je serai la fleur des champs

Si vous me coupez les ailes, j'apprendrai à courir

Si vous exigez le respect, je serai insolent

Si votre idéal est le profit encore et toujours, je serai forcé à l'ascèse

Si vous sacralisez la propriété privée, j'apprendrai aux fers barbelés à se défiler

Si vous interdisez les manifestations, j'apprendrai aux chevaux de frise à ruer

Si vous déclarez la guerre ou la mobilisation, j'aurai l'objecteur de conscience

Si vous pratiquez la torture, je serai la douleur

Si vous ne jurez que par le confort cinq étoiles, je préfère la chaleur humaine

Si vous pratiquez la vivisection, je serai ce lapin qui s'échappera de sa cage

Si vous monétisez jusqu'aux sentiments, je vous répondrai par la gratuité

Si vous détournez des fonds, sachez que je ne détournerai jamais d’avions

mais si vous utilisez les langages de vos pouvoirs, j’en détournerai les slogans :

Si vis pacem, para bole
"  If you want peace, prepare for Ouarzazate
"  Si tu vœux l'appet, pré pare l'agger.

 

 

 

V

En nous l'amour mille soleils fleuriront

et nos bras seront forts
et nos yeux portés aux loins
et nos ingénues flexions seront libres
et nos servitudes, nous les aurons choisies
et notre monde nous le posséderons
les présidents décrochés comme des cadres
et nôtres les moyens de production
et la famine, nous l'inscrirons aux côtés de l'injustice, dans les manuels d'histoire !

et nos innovations scientifiques seront prudentes
Hiroshima remisée au rang des légendes d'antan

et nos têtes seront hautes
et nos actes réfléchis, pondérés
et l'école émancipatrice enfin
et les classes sociales un vieux souvenir qui fait sourire
et les frontières dissoutes
et le droit à l'autodétermination
et les verbes de la liberté conjugués au présent !
et tous les poètes publiés !
                                                               Et lus !   Et criés !

En nous l'amour mille soleils fleuriront
car nos bras sont forts, nos volontés jeunes, nos idées révoltées

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article