Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
I comme

Poéticomaton 20/10/2014 - 19h46

20 Octobre 2014 , Rédigé par T.B. Publié dans #Poèmes, #Poéticomaton

Mords-moi l'noeud

innocence au rabais

je n'ai plus que quatre sens

une égypte ancienne s'est glissée sous le rabat de ma mémoire Je suis inondé par une crue d'images Le limon entre par mes sept plaies Je suis fertilisé Des temples encore des statues en veux-tu en voilà La montagne est une pyramide le cœur brulant de la pierre bat dessous Tu es le poumon de l'histoire

Range les copains

solitude s'endort

un sens m'échappe

tous les chadoufs puisent une eau claire pour faire pousser le blé La statuaire est une arme qui frappe en plein milieu de l'imaginaire N'efface jamais un caractère sacré Il suffit de remonter les cataractes de l'enfance Tout choix se résume ainsi : blanc ou bleu Le noir amer du Sud-Soudan réclame ses dynasties

Lance une mode, au loin, très loin

la révolution est en marche (,) militaire

j'ai retrouvé mon cens

et là tous les lions tournés aux deux coins de l'univers et sur toutes les routes de la procession de foi Et là tous les ibis sacrés enroulés autour des papyrus millénaires du fleuve-dieu Et là tous les corps momifiés par le désert ou par les premiers rois Cherchaient la légitimité des lois dans le creux d'un hiéroglyphe ou dans la brûlure du visible Aton et de l'invisible Amon Ils ne trouvèrent rien Qu'y avait-il à trouver ? C'est une terre aride C'est une poussière chaude qui a empli le creux de qui a ensablé le cri de nos voix mourantes

et je vous le demande : quel Thoutmosis IV viendra mettre à nu le rêve endormi de nos gorges asséchées par l’effritement des temps ?

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Charp 01/11/2014 10:31

Voilà un voyage à prolonger. Dire que j'ai parlé de retour aux sources dans mon commentaire précédent. (puisque je remonte ce blog à contre-courant) Vous aviez anticipé.