Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
I comme

Pax nocturna

13 Mars 2017 , Rédigé par T.B. Publié dans #Poèmes

 

non je ne vous ouvrirai pas ce soir ma porte, démons de la nuit, que j'ai accueillis si souvent avec un petit verre (ou après plusieurs). ce soir, je veux coucher l'esprit tranquille, savourant la paix qu'on dit des justes, nuage d'un ciel sans orage, canoé glissant sur la mer plane. ce soir, je veux sentir le pouls et la respiration épeler les huit lettres de la sérénité.

ne m'en veuillez pas, démons, souvent avez-vous gîté sous les meilleurs auspices, souvent avez-vous ripaillé à mes dépens et beuglé de rire à l'entrée de la galerie de mes espoirs empaillés. souvent avez-vous versé de la bouteille une larme de ce liquide, blanc ou ambré, qui vous met les nerfs à vif et le cerveau en boule, une larme de trop.

je vous entends récriminer comme les mouches d'une seule vache, n'avez-vous pas d'autres âmes à visiter. je sais qu'en visiteurs policés, bien que souvent importuns, vous apportez toujours du vin. et puis à quoi bon : qu'auriez-vous de neuf à me raconter, infâmes radoteurs, que je ne sache déjà que trop ?

mes larmes ont fait leurs valises sous mes yeux. les rides que faisaient naître aux commissures de mes lèvres mes sourires d'enfant ont migré au beau milieu de mon front. et dans mon cerveau, les souvenirs sont des cactus, les rancoeurs des vautours et leur ombre est la seule qu'on y puisse trouver.

non, pas de chemin de croix ce soir. une nuit de répit ; j'aime mes nuits noires comme le café que je n'ai jamais bu. seulement la lune pour me bercer, elle peut bien me rendre ce service, je ne lui en demande pas tant, et puis je vous le dis, démons, si elle me refuse ce secours, je pourrai me déguiser en mer, et tant pis si cela vous fait marrer.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article