Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
I comme

Chanson du frère de la côte

10 Septembre 2013 , Rédigé par T.B. Publié dans #Poèmes, #Les hommes et la mer


Frères de la côte, nous sommes frères de mer
Prisonniers du même bois, du même but,
Partageant le même toit, le même repas
Frères de cotre, nous sommes frères de mer

Frères de la côte, nous sommes fiers et amers
Fiers de sabre, fiers de muscles, fiers de cicatrices
Amers d’exil, amers de scorbut, amers de labeur
Frères de cotre, nous sommes fiers et amers

Frères de la côte, nous sommes frères de rapines
De riches navires, de nobles dames, de grosses cassettes,
De soies splendides, d’or massif, de pièces sans nombre,
De vases précieux, de parchemins secrets, d’épices rares
Frères de cotre, nous sommes frères de butin

 

                Frères de sang, frères de mer,

                Oyez ce chant : nous partons demain

 

Frères de la côte, nous sommes frères de rang
Capitaine, mousse, timonier, queux ou matelot
Tous avant tout gueux et vaillants
Frères de cotre, nous sommes frères de rang

Frères de la côte, nous sommes frères d’idéal
Le vent, le pain, le rhum et la mer étale
La proue vers l’avant et la liberté devant
Frères de cotre, nous sommes frères d’idéal

Frères de la côte, nous sommes frères de mal
Viol, meurtre, mise-à-sac, rançon, violence aveugle
La Bible condamne, mais nous sommes seuls juges
La mer avale bien des navires chrétiens
Frères de cotre, nous sommes frères de mal, qu’ils disent

 

                Frères de sang, frères de mer,

                Oyez ce chant : nous partons demain

 

Frères de la côte, nous sommes frères de mer
Frères de cotre, nous sommes frères de mort aussi
Sans larmes, sans chagrin, sans remords
Mais frères, nous vivons de sang !

Frères, frères, à l’abordage !
Et bleue sera la mer de nos pillages.

Occis les matelots, et les nobles aussi
Les soldats, et les amiraux tout pareil

A nous les putains et l’or,
L’or, l’or des braves

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article