Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
I comme

L'idée

14 Septembre 2013 , Rédigé par T.B. Publié dans #Récit

 

Un beau matin, lors de ma promenade quotidienne, au détour d'une rue, je trouvai une idée qui trainait par terre. La gent pédestre qui circulait sur le trottoir ne semblait pas s'en soucier, se contentant de l'éviter, voire de lui jeter un de ces regards qu'on adresse aux choses qui perturbent la belle course ordinaire de la vie. Ne sachant trop que faire, mais bien décidé à agir, je saisis l'idée et l'emmenai au poste de police le plus proche.
"Mais Monsieur, que voulez-vous qu'on en fasse? Si encore vous nous aviez apporté un ordre, mais une idée monsieur... non vraiment."

Ne pouvant m'en débarrasser, je la ramenai chez moi et fis passer cette petite annonce dans divers journaux : "Trouvé ce lundi rue Fossé-aux-loups vers 10h du matin une idée de taille moyenne, blanche avec des rayures bleues."
Une semaine s'écoula, puis plusieurs sans que quiconque se fût manifesté. Il me déplaisait de la garder chez moi, et je me résolus à quelques démarches.

Au siège d'un parti politique : "Mais Monsieur, que voulez-vous qu'on en fasse? Si encore vous nous aviez apporté une décision, mais une idée monsieur... non vraiment."

A un cercle d'intellectuels : "Mais Monsieur, on en a déjà tellement... On ne sait plus qu'en faire. Regardez, on en a des piles, des monceaux, des montagnes. Empilées, délaissées. Elles sont malheureuses ici monsieur... non vraiment."

A une Association du quartier : "Mais Monsieur, que voulez-vous qu'on en fasse? Si encore vous nous aviez apporté des moyens, mais une idée monsieur... non vraiment."

Désespéré de voir mes efforts aboutir, sur le chemin du retour, j'essayai de la refiler à un quidam, mais il me répondit : "Mais monsieur, que voulez-vous que j'en fasse? Une idée, mais ça ne sert à rien! Un tract ou un coupon de réduction pour un nouveau dentifrice révolutionnaire à l'efficacité miraculeuse cliniquement prouvée, passe encore, mais une idée monsieur! Non vraiment...."

Lassé d'être éconduit, j'ai reposé mon désarroi sur un banc public et j'ai cogité.
"Quel est donc ce monde où les idées sont déconsidérées?
A quoi bon vouloir la donner à quelqu'un qui saurait en faire un meilleur usage puisque personne ne semble en vouloir? A quoi bon parcourir la ville pour toujours essuyer le même refus? Baste, cette idée, je la garde pour moi !
Les idées ne font-elles donc plus les hommes?!
Mais moi, avant ce fatidique matin, j'étais déjà un homme, nul ne peut le nier, alors, maintenant que j'ai cette idée en ma possession, suis-je devenu plus qu'un homme?"
 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article