Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
I comme

Le chant d'Alexandre

26 Juillet 2014 , Rédigé par T.B. Publié dans #Poèmes, #Chansons

 

Pour tout oripeau ton costume de trois sous

Écorche à vif la fleur d’ta peau sise dessous

En cène ceci est ton corps sera ton sang

Vas, tire le rideau ton tour de piste attend

A tire-larigot la foule mande son astre

Range ton égo ta faim quémande ses piastres

Ronge tes ergots, bénis le joug du destin

Il faut payer, apôtre éteint, le prix du pain

 

Le Golgotha se dérobant sous chaque pas

Tes deux bras ne peuvent que l’ombre de ta croix

Folie te fut vérité te sera trépas

La liberté est ce que nous laissent les rois

 

Le pitre s’exécute, à telle roue astreint

Rugit la foule, avide qu’hurlent cœur et reins :

Qui suis-je, qu’est-ce, qui êtes-vous, sommes-nous ?

Les plus rampantes bêtes aux glorieux genoux

D’allégeance jamais rassasiés, ô puissants

Ne serez donc vous jamais sevrés de ces sangs

Versés dès qu’un serf brise la loi, le cadastre

En fers récompense toujours la main qui castre

 

Saintes les lois qui sont vôtres ô divins maistres

Vos terres, vos apôtres, votre vin, vos prestres

Nous offrent l’échine, la sueur et les reins

Pour toute richesse notre cœur nos deux mains

Et leurs jardins, côté cour nos frères les fous

Enchainés aux rires portent même licou

Meurent de solitude payent le prix des grands

N’auront jamais ce luxe de partir cinq cent

 

Le Golgotha se dérobant sous chaque pas

Tes deux bras ne peuvent que l’ombre de ta croix

Folie te fut vérité te sera trépas

La liberté est ce que nous laissent les rois

 

Ton âme s’embrase à vouloir sortir du rang

L’hérésie te nourrit d’espoirs délirants

Qu’à l’orient sourde un Jésus un Zoroastre

Qu’annonce un soleil flambant neuf du haut des rostres

La fin de l’histoire ou le jugement divin

Qu’un sage arme mieux l’esprit du menu fretin

Qu’enfin plèbe et misère cessent d’être époux

Qu’ils payent, aristocrates, le prix des poux

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article